Accueil / High-Tech  / WhatsApp renforce ses paramètres de chiffrement

WhatsApp renforce ses paramètres de chiffrement

WhatsApp a décidé de renforcer les paramètres de chiffrement de son application utilisée par plus d'un milliard d'utilisateurs. Qu'est-ce que le chiffrement ? Quels sont ses enjeux ? Cet article vous donne les réponses.

WhatsApp

Nouvelle stratégie de sécurité chez WhatsApp

L’application WhatsApp (propriété de Facebook depuis 2014 et qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs actifs par mois) a récemment pris la décision de renforcer les paramètres de chiffrement de son application, permettant aux utilisateurs de protéger de manière plus efficace leurs messages et les contenus qu’ils partagent.

Sur quel principe repose le chiffrement ?

Le principe sur lequel repose le chiffrement de l’application WhatsApp est le chiffrement dit « de bout en bout »: les messages que les utilisateurs écrivent sont chiffrés (chaque message est transformé sous forme de chiffres) avant d’être envoyés sur le réseau et d’être reçus par le destinataire. Seul ce dernier a la possibilité « reconstituer » le message (de manière automatique) et de lire son contenu.

L’avantage de ce type de fonctionnement est qu’il est impossible aux pirates, cybercriminels, agences gouvernementales ou même les employés de WhatsApp de décrypter des messages.

Quelles sont les inquiétudes de WhatsApp ?

C’est dans un communiqué diffusé le 5 avril sur le blog de l’application que les deux fondateurs Jan Koum et Brian Acton ont annoncé le lancement de cette nouvelle fonctionnalité.

Ils révèlent ainsi leur volonté de proposer le service le plus sûr contre des ennemis nouveaux: « Le chiffrement est l’un des outils les plus importants qu’ont les gouvernements, entreprises et individus pour promouvoir la sûreté et sécurité en cette nouvelle ère numérique. Récemment, il y a eu beaucoup de discussions concernant les services de chiffrement et le travail des forces de l’ordre. Bien que nous avons conscience que l’important travail des forces de l’ordre est de protéger les individus, les tentatives d’affaiblir le chiffrement risquent d’exposer les informations des gens et de les rendre accessibles aux cybercriminels, pirates et aux États voyous. ». Cette annonce fait référence à l’affrontement qui a opposé le FBI à Apple suite au refus de la firme de Cupertino de débloquer l’iPhone de l’un des terroristes de la tuerie de San Bernardino. Le département de la justice américain a finalement réussi à débloquer le smartphone le lundi 28 mars 2016.

Quels enjeux pour le chiffrement ?

Le bras de fer qui a opposé le gouvernement américain et Apple a mis en lumière les différents enjeux liés à une forme de donnée récente mais qui a pris une importance capitale: les données numériques. En effet, les smartphones sont devenus ce que l’on pourrait qualifier des « versions numériques de leurs utilisateurs » et contiennent de plus en plus d’informations personnelles sur ceux-ci. Ce sont, donc, des objectifs de protection de la vie privée et des données que semblent se fixer WhatsApp.

Mais pour de nombreux spécialistes de la protection des données personnelles, le chiffrement des données constitue une mascarade et restent toujours aussi sceptiques quant aux réelles motivations des géants de l’internet ainsi que les intentions des agences gouvernementales comme le lanceur d’alerte Edward Snowden qui avait publié le message suivant ( le jour où le FBI a annoncé avoir débloquer l’iPhone, le 28 mars 2016):

« Journalistes: souvenez-vous s’il vous plait que le gouvernement a affirmé pendant des mois que cela était impossible malgré l’avis d’experts. ».

Une chose est sûre: le chiffrement et ses enjeux vont prendre une importance considérable dans un monde où les inquiétudes concernant la protection des données personnelles sont deviennent de plus en plus présentes.

[email protected]

Noter cet article
AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE