Accueil / Culture  / Tchernobyl: 30 ans après

Tchernobyl: 30 ans après

Retour sur l’un des événements les plus marquants de la fin du XXème siècle: la catastrophe nucléaire de le centrale de Tchernobyl le 26 avril 1986.

Tchernobyl

Aujourd’hui, mardi 26 avril 2016 marquera les 30 ans de la pire catastrophe nucléaire de l’histoire à Tchernobyl dans le nord de l’Ukraine. Retour sur l’un des événements les plus marquants de la fin du XXème siècle.

Tchernobyl: les conditions de l’accident

C’est, donc, le 26 avril 1986 que l’accident s’est produit lorsque le réacteur n°4 conduisant à la fusion du coeur fut augmentée de façon incontrôlée. La libération d’une quantité très importante d’éléments radioactifs dans l’atmosphère induite par l’accident provoqua des dégâts considérables sur l’environnement, dégâts entraînant la mort de milliers de personnes et une vague de maladies survenues immédiatement ou longtemps après directement issues de l’irradiation ou de la contamination.

Première photo du réacteur n°4 après son explosion (source: lemonde.fr)

tchernobyl

Une zone dévastée

La centrale est située à une quinzaine de kilomètres de la ville ukrainienne de Tchernobyl et à une centaine de kilomètres de la capitale, Kiev.

Un rayon de 30 km a été défini autour de la centrale dès les jours qui ont suivi l’accident. Cependant de nombreux photographes professionnels ont pris le risque de s’aventurer sur le site et prendre des photos dignes de films apocalyptiques.

tchernobyl

Une poupée et des chaussures abandonnées dans une crèche de Pripyat près de la centrale nucléaire de Tchernobyl (source: AFP / Genya Savilov)

tchernobyl

Une attraction à l’abandon (source: 20minutes.fr)

tchernobyl

Une pièce à vivre (source: Roland Vérant)

La très grande majorité des populations évacuées ne savaient pas qu’elles ne reverraient jamais leurs maisons. Les lits sont défaits, la nourriture encore dans les réfrigérateurs, le linge encore étendu.

Les différentes villes autour de la centrale et notamment la ville de Pripiat (située à 3km) sont désormais des villes fantômes dont les décors rappellent les plus grandes productions de films post-apocalyptique.

Dans les mois qui ont suivi, le nuage radioactif atteint toute l’Europe:

Conséquences sanitaires et humaines sans précédent

L’accident nucléaire de l’histoire aura eu un impact considérable sur les populations, en premier lieu ukrainienne mais également sur les populations européennes.

C’est plus d’un jour après l’accident que les 50 000 habitants de la ville de Pripyat sont évacués. Dès les premiers jours, les premiers symptômes (vomissements, diarrhées), dus aux irradiations, apparaissent. Dans les jours qui suivent, ce sont plus de 250 000 personnes dans un rayon de 30 kilomètres et venant de Biélorussie, de Russie et d’Ukraine qui sont évacuées. Plus de 30 000 personnes seront, au début de l’année 1987, relogés dans une ville créée à partir de rien, la ville de Slavoutytch.

Durant les mois qui ont suivi l’explosion, ce sont plus de 600 000 ouvriers appelés « liquidateurs » venus d’Ukraine, de Biélorussie, de Lettonie, de Lituanie et de Russie qui se relaieront dans le but de nettoyer et de sécuriser la zone.

Images d’archive des « liquidateurs »:

Le nombre de personnes touchées reste toujours aujourd’hui sujet à controverse et les estimations finales font état de plus de 125 000 morts (dont 35 000 liquidateurs) et pas moins de 100 000 handicapés, tous liés directement à la catastrophe.

1986-2016

30 ans après, des milliers de personnes touchées dans l’Europe entière et principalement en Biélorussie, en Ukraine et en Russie sont endeuillées par la perte de très nombreux proches et éprouvent toujours autant de difficulté à s’intégrer dans une société dont les gouvernements ne se préoccupent plus d’eux.

Noter cet article
AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE