Accueil / Culture  / La légalisation du cannabis au Canada: les enjeux

La légalisation du cannabis au Canada: les enjeux

J’ai écrit un article il y a quelques mois concernant le projet de loi en devenir pour légaliser le cannabis, projet chérit par Justin Trudeau, le premier ministre actuel. J’ai décidé de reprendre le sujet puisqu’il

legalisation-cannabis-canada-enjeux

J’ai écrit un article il y a quelques mois concernant le projet de loi en devenir pour légaliser le cannabis, projet chérit par Justin Trudeau, le premier ministre actuel.

J’ai décidé de reprendre le sujet puisqu’il y a eu des développements récemment. Eh oui, je me tiens informé de l’actualité !

Voici une petite mise au point et une présentation des enjeux associés au projet de loi sur la légalisation du cannabis au Canada.

Légalisation de la marijuana au Canada : mise au point

On s’attend à ce que Justin Trudeau et ses acolytes annoncent une loi qui légalise et règlemente la marijuana au Canada d’ici le 1er juillet 2018.

Il y a d’ailleurs un groupe de travail qui penche sur les enjeux et les caractéristiques que doit contenir la loi. Celle-ci devrait donc s’appuyer sur ces recommandations.

Selon ce qu’on en sait actuellement, les gouvernements fédéral et provinciaux se partageront les tâches. Le premier encadrera la qualité des produits afin de garantir la sécurité des consommateurs et se garde le pouvoir d’attribuer les licences aux producteurs. Les seconds auront à décider du processus de distribution et de vente de la marijuana dans leur propre province.

En outre, le gouvernement Trudeau désire fixer l’âge minimum pour l’achat du cannabis à 18 ans. En revanche, les provinces auront le pouvoir de changer cette limite d’âge selon leur bon vouloir.

Enfin, nous ne pourrons pas cultiver une quantité faramineuse de plants : un nombre maximal de quatre par ménage serait présentement en discussion.

Légalisation du cannabis au Canada : les enjeux

Comme dans toute nouveauté, la légalisation du cannabis au Canada soulève plusieurs questions. En voici quelques-unes.

Travailler en état de consommation

Un grand nombre d’employeurs se disent préoccupés par cette loi, particulièrement dans les emplois où la concentration doit être à son maximum et dans lesquels les accidents peuvent facilement survenir. C’est le cas par exemple du secteur de la construction.

Effectivement, la question se pose. Est-ce que les employés peuvent arriver en état de consommation sur les lieux de travail ? Est-ce que le risque d’accident s’aggrave avec la légalisation ?

Les employeurs demandent que cette facette soit prise en compte lors de la création de la législation et qu’elle soit suffisamment encadrée, puisque la plupart des entreprises se sentent mal outillées pour faire face à ce changement.

Certains ont même avancé l’idée de faire des tests de dépistage aléatoires. En revanche, cette mesure soulève des questions relatives à la vie privée des employés. C’est donc à suivre.

La conduite d’un véhicule en état de consommation

Bien sûr, la légalisation de la marijuana a soulevé également des questions concernant la conduite avec facultés affaiblies.

Selon beaucoup, il est primordial de changer les règlements afin d’inclure le cannabis dans la loi qui concerne la conduite avec facultés affaiblies, au même titre que l’alcool.

Selon les détracteurs, les jeunes opteront pour le cannabis au lieu de l’alcool et prendront le volant, croyant qu’ils ne se feront pas prendre par les policiers.

À retenir

Ne nous excitons pas trop vite : le cannabis n’est pas encore légal. Alors même si l’on voit des commerces de marijuana pousser comme des champignons à Montréal, c’est à leurs risques et périls.

La légalisation du cannabis au Canada peut être une bonne idée, mais je crois qu’il faut s’outiller en tant que société, pour éviter les dérapages et les excès.

Vous avez manqué mon dernier article sur les 5 tendances technologiques à surveiller en 2017 ? Il est encore temps de le lire !

[email protected]

Noter cet article
AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE