Accueil / Conseils  / Conseils de survie pour la location à court terme de votre maison

Conseils de survie pour la location à court terme de votre maison

Vous pensez partir en voyage sous peu et vous cherchez une façon d’absorber une partie des coûts ? Avez-vous pensé à louer votre maison durant votre absence ? La location à court terme est de plus en plus en

Welguest-Conseils-Location-Maison

Vous pensez partir en voyage sous peu et vous cherchez une façon d’absorber une partie des coûts ? Avez-vous pensé à louer votre maison durant votre absence ? La location à court terme est de plus en plus en vogue et pourrait vous permettre d’engranger un montant d’argent considérable.

Cependant, avant de vous lancer tête baissée dans cette entreprise, vous devez vous montrer prudent si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises à votre retour. Voici donc quelques conseils de survie pour la location à court terme de votre maison.

Pensez à vos voisins

Qui dit gestion immobilière à court terme dit gestion des relations avec ses voisins ! Votre maison se situe-t-elle dans un quartier tranquille peuplé de voisins qui se couchent tôt et sont très sensibles au bruit ?

Si vous faites partie d’une communauté avec qui vous partagez un espace, vous devez faire attention de ne pas nuire à la qualité de vie de vos voisins. Si un locataire trop bruyant cause du mécontentement ou entraîne des plaintes, la location à court terme de votre maison pourrait tourner au cauchemar.

Assurez-vous que vous avez l’accord de votre propriétaire

Si vous habitez un appartement, vous devez absolument vous assurer que votre propriétaire est à l’aise avec le fait que vous sous-louez votre logement, même si c’est à très court terme. Évidemment, il existe des moyens d’augmenter vos chances si vous approchez votre propriétaire de la bonne façon. Cependant, vous pourriez vous placer dans une situation délicate d’un point de vue légal si vous défiez les directives de votre propriétaire.

Vérifiez votre couverture d’assurance habitation

Dans le cas où vous louez votre propre maison, il est presque certain que votre assurance habitation ne couvrira pas les dommages résultant de la location à court terme. C’est pourquoi si vous possédez des articles précieux ou que votre résidence présente des facteurs de risque particuliers, vous aurez probablement besoin de bonifier votre assurance habitation afin de vous mettre à l’abri des accidents potentiels.

Ne permettez que de courts séjours

Beaucoup d’histoires d’horreur circulent sur Internet à propos de locataires qui détruisent un endroit ou refusent de partir une fois le contrat de location terminé.

Bien que la grande majorité des réservations aient une durée inférieure à une semaine, vous ne devriez pas commencer en acceptant des réservations à long terme. De cette façon, bien que les chances que cela vous arrive soient faibles, vous ne resterez pas coincé avec un visiteur qui se révèle être un horrible locataire.

Protégez vos objets de grande valeur

Si vous possédez des articles irremplaçables qui ont une grande valeur sentimentale à vos yeux, comme un album de photos de mariage ou une toile d’un peintre réputé, ne les laissez pas sur les lieux. Il vaut mieux l’entreposer chez des proches ou dans un espace de stockage où il ne sera pas susceptible d’être manipulé, abîmé ou même volé.

Imposez des règles claires

Si vous ne tolérez pas certains comportements, vous devez en faire part à vos locataires avant même de procéder à la réservation. Par exemple, si vous ne tolérez pas l’odeur de fumée, vous devez mentionner que vous ne permettez pas qu’ils fument la cigarette ou même du cannabis à l’intérieur.

En conclusion, même si la plupart des gens qui proposent la location à court terme de leur résidence considèrent cette expérience de façon très positive, il faut toujours faire preuve de prudence. En suivant ces conseils, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour qu’en plus de faire quelques dollars, votre retour à la maison se déroule à merveille.

Noter cet article
AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE