Accueil / Conseils  / Calfeutrez en été, ce ne sera plus à faire en hiver.

Calfeutrez en été, ce ne sera plus à faire en hiver.

Le Québec subit un climat de type nordique qui connaît tout au long de l’année des températures extrêmes pouvant descendre jusqu’à -40°C. L’isolation des habitations est donc indispensable et tout autant que faire appel aux meilleures techniques

calfeutrage

Le Québec subit un climat de type nordique qui connaît tout au long de l’année des températures extrêmes pouvant descendre jusqu’à -40°C. L’isolation des habitations est donc indispensable et tout autant que faire appel aux meilleures techniques et produits, notamment scellant et et joints.

Point sur le calfeutrage des fenêtres et des portes au Québec avant que l’hiver revienne

  1. Comment faire ?
  2. Quels produits utiliser ?
  3. A qui confier cette tâche ?

Calfeutrer les fenêtres et les portes

Le calfeutrage des ouvertures est très important. C’est une opération qui poursuit de multiples objectifs. Il contribue à l’isolation de l’habitation, permet de faire des économies sur la facture énergétique et améliore le confort de vie.

Calfeutrer diminue, en outre, les fuites d’eau et les infiltrations d’air et évite que l’humidité ne s’insinue au niveau de l’isolant ou de l’enveloppe de la construction.

Concrètement, il s’agit alors de renforcer l’isolation des fenêtres et des portes en faisant appel à des produits spécifiques, notamment à des scellants et des joints de haute résistance au froid ET qui tienne aussi les jours de canicules que l’on subit en été.

Etant donné l’enjeu, il est préférable de confier la tâche à un professionnel en la matière, à un calfeutreur expert. Un artisan du bâtiment qui n’effectue que ce type de travaux, possède la « touche » de finition parfaite.

En tant que spécialiste, ce spécialiste en calfeutrage saura choisir le meilleur produit et la meilleure technique à adopter tout en ayant les compétences et l’expertise nécessaires pour obtenir un calfeutrage de qualité qui dure dans le temps.

Les scellants et les joints de calfeutrage

Pour calfeutrer efficacement les fenêtres et les portes, l’usage des scellants ou joints de calfeutrage en silicone est la plus utilisée et considérée de plus en plus incontournable.

Ce type de scellant est apprécié pour ses caractéristiques physiques, car même sous des températures extrêmes, le produit préserve sa flexibilité et son étanchéité.

On ne craint, par ailleurs, pas qu’il rétrécisse sous l’effet des intempéries. C’est ce qui en fait un scellant idéal pour les portes et les fenêtres qui sont fortement soumises aux contraintes extérieures.

Qu’il fasse trop chaud ou trop froid, le silicone présente l’avantage de préserver la texture d’origine : pas de risque de solidification ou d’affaissement comme c’est le cas avec d’autres types de scellants.

Ce matériau assure une excellente tenue au fil du temps.

Engagez un expert en calfeutrage

Pour un calfeutrage des fenêtres et des portes réalisé dans les règles de l’art, il est vivement recommandé de confier la tâche à un professionnel.

Le plus souvent, ce spécialiste fait appel à des joints de silicone. Même si la mise en œuvre est assez simple, il reste préférable de profiter du savoir-faire d’un pro en la matière.

La pose peut être effectuée sous toute température (même jusqu’à -25°C). A noter néanmoins qu’elle n’est pas envisageable par temps pluvieux.

Une fois le scellant ou le joint mis en place, celui-ci murit en peu de temps : seulement une trentaine de minutes.

Il faut préciser qu’il existe des cas où la silicone n’est pas adaptée, (certains supports de bois) le spécialiste peut alors envisager un autre type de scellant (en polyuréthane par exemple).

Dans tous les cas, le spécialisé étudie toujours les spécificités du projet et les contraintes techniques:pose scellant

  • le type de support,
  • la surface à traiter,
  • l’exposition de la façade,
  • le budget à prévoir…

Enfin, même si la meilleure qualité de scellants a été utilisée ( annoncé 30 ans de stabilité), avec une mise en œuvre professionnelle, les joint de calfeutrage se dégradent au fil du temps et peuvent aussi changer de couleur et/ou de texture.

Cette usure naturelle doit être contrôlée régulièrement.

Ici encore, il est préférable de se fier à l’œil avisé et au savoir-faire d’un spécialiste pour procéder aux vérifications. Celui-ci pourra préconiser diverses mesures en cas de besoin et adopter la meilleure solution.

 

POST TAGS:
Noter cet article
AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE