Accueil / 2017 / septembre

Si vous rêvez d’aventures, mais ne disposez pas d’un généreux budget, sachez qu’il est possible de partir avec seulement un sac à dos pour vivre le plus grand voyage itinérant de votre vie. Évidemment, une telle excursion se prépare longtemps à l’avance, afin de trouver des façons judicieuses de couper dans les dépenses. En ce sens, voici donc une liste de 5 astuces à appliquer si vous voulez jouir pleinement de votre séjour, sans dépenser une fortune.

1. Souscrivez à une assurance voyage

Bien que vous soyez jeunes et possédiez une santé de fer, nul n’est à l’abri d’un incident fâcheux ou d’un problème de santé soudain. Les frais médicaux que représente une hospitalisation à l’étranger, même de très courte durée, peuvent être faramineux. Voilà pourquoi votre priorité devrait être de vous préparer à toute éventualité et souscrire à une assurance voyage tout inclus, afin de vous prémunir contre de possibles accidents ou maladies. C’est un ingrédient essentiel pour partir avec la tête tranquille et profiter pleinement de votre voyage.

2. Voyagez léger

Lorsque vous partez à l’aventure pour un voyage itinérant avec votre sac à dos, « voyager léger » devrait littéralement devenir votre mantra. Vous gagnerez à éliminer un maximum de poids de vos bagages lorsque vous marcherez de longues heures. Vous augmenterez ainsi votre capacité à parcourir de longues distances.

Dans un même ordre d’idées, n’apportez que peu ou pas de bijoux, d’accessoires, ou vêtements qui ont une valeur monétaire ou sentimentale. Vous ne voudriez pas risquer de perdre ces biens précieux. Bref, n’apportez que le nécessaire ! Par ailleurs, vous pourrez par la même occasion, épargner des frais de transport de bagages supplémentaires.

3. Privilégiez le camping

Si vous en avez l’occasion, vous devriez choisir de camper pour au moins une partie de votre voyage itinérant. Dans beaucoup de pays, il y a une multitude de terrains de camping qui ne vous coûteront pas toutes vos économies. C’est un choix d’autant plus sensé si vous avez déjà de l’expérience en tant que campeur et que vous avez l’opportunité de transporter votre tente avec vous. Vous pourrez donc faire ressortir le coureur des bois en vous !

Évidemment, il faut toujours faire preuve de vigilance et ne pas installer votre campement n’importe où, surtout si vous voyagez en solo.

4. Utilisez les réseaux de trains

Dans beaucoup d’endroits, plus spécialement en Europe de l’Ouest et en Asie, il y a des services publics de trains que vous pouvez utiliser pour vous déplacer partout dans le pays. Des forfaits qui peuvent s’étendre sur plusieurs jours, vous permettront de voyager autant que vous le désirez, sans vous soucier d’autres frais que le coût initial.

C’est une bonne façon, lors d’un voyage itinérant, pour parcourir un grand nombre de kilomètres pour un prix abordable.

5. Méfiez-vous des pickpockets

Peu importe où vous voyagez, les grandes comme les petites villes sont peuplées de voleurs à la tire, qui n’attendent qu’à profiter de la présence des touristes. Ces malfaiteurs peuvent repérer les étrangers à des milles à la ronde, et sont prêts à tout pour tirer avantage de votre inexpérience en sol étranger. Il serait évidemment fâcheux de voir votre voyage itinérant anéantis par un pickpocket ! Pour éviter un tel désastre, munissez-vous d’un sac en bandoulière et de poches intérieures lorsque vous visitez des sites touristiques populaires. Et surtout, faites attention !

Évidemment, faire un voyage itinérant est un périple qui sera certainement rempli de surprises et de rencontres extraordinaires. Alors, à vous de tout mettre en œuvre pour que ces souvenirs impérissables ne soient pas entachés par des désagréments facilement évitables. En conclusion, votre voyage avec seulement votre sac à dos sera à la hauteur de vos attentes si vous prenez le temps de bien le planifier.

Pour devenir comptable agréé, vous avez accumulé une tonne de connaissances, au fil de nombreuses années d’études. Maintenant que vous disposez de tous les diplômes attestant de vos capacités, vous êtes libre d’exercer votre profession. Toutefois, pour réussir dans ce domaine et grimper les échelons, il vous faudra acquérir ou peaufiner certaines de vos compétences professionnelles. Voici donc une liste énumérant 5 de celles-ci.

1. Bien s’exprimer en public

Pour exceller dans leurs fonctions, les comptables devraient être en mesure de présenter de l’information d’une façon attrayante et conviviale. C’est d’ailleurs une compétence que la plupart des CPA aimeraient être en mesure d’améliorer. La clé pour être un bon orateur n’est pas de savoir lire une présentation PowerPoint, mais bien de créer des liens avec l’auditoire en relatant des anecdotes, en faisant des analogies et en s’exprimant de façon naturelle. Dans ce métier, les occasions de communiquer sont nombreuses, que ce soit avec des clients, des collègues ou des supérieurs.

2. Toujours rester à jour

Les comptables qui ont le plus de succès sont toujours au courant des dernières modifications aux règlements et lois entourant les finances, autant des entreprises que des ménages. Comme ces législations changent régulièrement, par exemple le formulaire d’impôt pour les sociétés Co-17 et T2, la meilleure façon d’offrir un service exceptionnel et personnalisé est de continuer à s’éduquer et à s’informer au moyen de formations continues.

3. Avoir des habiletés en informatique

Dans une ère où la gestion des finances est de plus en plus informatisée, les meilleurs comptables doivent posséder de bonnes compétences logicielles. Les débutants doivent évidemment maîtriser MS Excel et ses fonctions les plus avancées, qui sont utilisées par la plupart des cabinets. Cependant pour exploiter encore plus les possibilités qu’offre l’informatisation, les visionnaires apprendront à utiliser des bases de données structurées, des progiciels de gestion intégré et des systèmes d’intelligence d’affaires.

4. Une gestion du temps efficace

L’habilité à jongler avec une liste de priorités est une compétence très importante pour un comptable. Un horaire qui comprend bon nombre de dates de remises, de rencontres planifiées et de réunions n’est pas toujours facile à négocier. Toutefois, ceux qui le font avec adresse, en plus d’impressionner leur patron et leurs clients, maintiendront un bon équilibre entre leur travail, les affaires et leur vie personnelle.

5. Le Leadership

Être un bon leader signifie savoir comment être un bon mentor et faire de vous-même une personne facile d’approche pour les employés dont vous êtes responsables. Vous devez être en mesure de trouver l’équilibre parfait entre le rôle de modèle et celui de collègue de travail. Cette compétence demande aussi de la confiance, de la patience et l’habileté à déléguer les tâches aux bonnes personnes. En comptabilité, le leadership inclut aussi une pensée stratégique à long terme, utile pour offrir des solutions pour le futur de ses clients.

Pour acquérir ces compétences particulières, vous aurez besoin de pratique. Cependant, certains employeurs seront prêts à investir dans votre perfectionnement. En ce sens, faites vos recherches pour trouver des séminaires ou des formations qui pourraient être bénéfiques pour vous et votre entreprise. Vous pourriez bien convaincre votre patron. Si vous êtes ambitieux et prêt à redoubler d’efforts pour vous hisser au-dessus de la mêlée, « sky is the limit ! ».

Organiser un festival de musique local est un processus excitant. Tout au long de votre planification, vous pensez aux mélodies, à l’atmosphère et à la température. Même s’il vous reste quelques mois avant d’accueillir vos premiers festivaliers, vous devez tout de même déjà veiller à ne pas tomber tête première dans certains pièges. Pour vous aider dans cette aventure emballante, voici une liste de 10 étapes à suivre pour négliger le moins de détails possible et faire de votre événement un franc succès.

1. Prévoir beaucoup d’équipement technique

Le point central de votre événement se doit d’être la musique. En ce sens, vous aurez besoin d’une scène et d’équipement de sonorisation et d’éclairage. N’ayez pas peur de déléguer cette mission à une entreprise spécialisée dans ce domaine. Celle-ci pourra déterminer vos besoins et vous supporter durant toute la durée du festival. Vous ne voudriez surtout pas qu’un problème technique vienne assombrir une performance.

2. Accordez-vous beaucoup de temps de planification

Organiser un festival de musique en plein air vous fera naviguer sur de nombreux dossiers différents. Vous devrez négocier avec des groupes, des commanditaires, trouver un endroit, planifier la location de toilettes mobiles, etc. Laissez-vous plusieurs mois si vous ne voulez pas être pris au dépourvu et paniquer à l’approche de la date fatidique.

3. Planifiez votre espace intelligemment

Évidemment, votre terrain aura besoin de suffisamment d’espace pour la scène principale. Cependant, il ne faut pas sous-estimer la place nécessaire pour l’arrière-scène, pour une aire de restauration, des toilettes et même pour camper si votre événement s’étend sur une week-end.

4. Choisissez sagement les artistes

Vous avez peut-être la chance d’avoir des contacts avec de gros noms de la musique, mais gardez toujours en tête que vous voulez garder les festivaliers sur le site le plus longtemps possible. Si vous mettez tous vos œufs dans le même panier, vous n’aurez plus assez de ressources pour attirer d’autres musiciens de talent. Misez donc sur des artistes locaux ou émergents pour restreindre vos dépenses.

5. Obtenez les permis

Vous ne l’avez peut-être pas encore réalisé, mais vous aurez besoin de permis émis par votre municipalité si votre festival se tient sur un terrain public. Pensez aussi aux assurances et réglementations pour le bruit. Vous ne voudriez surtout pas que votre festival soit annulé à la dernière minute parce que vous n’avez pas les papiers nécessaires.

6. Organisez l’admission

Comment fonctionnera l’accès au site ? marquerez-vous les festivaliers à l’aide d’une estampe ou leur donnerez-vous un bracelet ? La deuxième option peut être intéressante si les gens désirent quitter le site pour ensuite revenir plus tard.

7. Assurez-vous de la sécurité du site

Avec tous les coûts qu’une organisation de festival implique, vous ne voulez surtout pas que certaines personnes entrent sans payer. Engager une firme de sécurité pourrait permettre d’éviter une telle situation, en plus d’assurer que la capacité maximum du site, en fonction des commodités et des normes de sécurité, soit respectée.

8. Pensez à des divertissements

Lorsque la musique stoppe entre deux performances, vous devez être prêt à fournir d’autres divertissements à votre public. Ainsi, des compétitions amicales, un magicien ou des danseurs pourraient meubler les temps morts. Ces activités pourraient être d’un grand secours si vous avez à faire face à des problèmes techniques forçant l’arrêt d’un spectacle.

9. Faites de la promotion

Vous avez plusieurs avenues à exploiter pour attirer les festivaliers. Évidemment, les médias sociaux sont un terrain fertile pour solliciter le public. Pensez aussi aux sites internet des artistes que vous engagerez. La mode des vidéos en direct pourrait aussi être une piste intéressante à suivre pour faire de la promotion.

10. N’ayez pas peur de déléguer

Avec toutes ces étapes à suivre, vous commencez à réaliser que l’organisation d’un festival de musique local n’est pas une mince tâche. Il vous faudra donc apprendre à laisser d’autres personnes prendre quelques responsabilités. Vous ne pouvez pas tout faire vous-même. Entourez-vous d’une équipe, composée de bénévoles, qui saura enlever un peu de pression de sur vos épaules.

Si vous suivez cette liste attentivement, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour que votre festival devienne un rendez-vous annuel. Évidemment, personne ne peut empêcher des imprévus d’arriver, mais une planification adéquate pourrait bien vous apporter la sérénité et vous permettre de profiter pleinement de votre événement.