Accueil / 2016 / novembre

Lundi matin, 9h : vous êtes encore dans les bouchons et vous êtes inquiets. Non vous n’arriverez pas en retard au bureau puisque vous avez pris votre matinée pour aller… chez le médecin. Le rendez-vous est pris depuis longtemps et vous ne souhaitez surtout pas être en retard. Ce serait un manque de respect pour votre médecin mais par chance vous arrivez 2 minutes avant l’heure du rendez-vous. Et pourtant, une fois dans la salle d’attente, c’est lui qui vous fait patienter, 10 minutes, 20 minutes puis 40 minutes avant que son assistance vous appelle enfin.

Ce lundi matin, alors que je suis justement dans la salle d’attente de mon médecin, je me suis dit qu’il était temps de consacrer un petit article à cette explication.

Les imprévus rythment la journée des médecins

Les médecins ne peuvent pas prévoir exactement ce que chaque consultation leur réserve, contrairement aux dentistes par exemple. En effet, une fois le diagnostic posé, le temps de traitement varie considérablement puisqu’il se peut que le médecin doive régler le problème sur le champ. Cela prend du temps et augmente l’attente des autres patients.

Il ne faut pas croire que les médecins posent les pieds en éventails sur leur bureau entre chaque consultation. Bien que les assistants médicaux puissent répondre à la majeure partie des appels, certains d’entre eux ne peuvent être traités que par les docteurs eux mêmes. Mais rappelez-vous combien vous êtes contents d’avoir l’avis de votre médecin rapidement concernant les effets secondaires d’un médicament ou un problème associé à votre traitement.

Médecin : une profession au service des patients

La deuxième explication de l’attente chez le médecin c’est aussi qu’ils sont pleinement à notre service et s’attachent au maximum à répondre à toutes nos demandes. N’avez-vous jamais été à un rendez-vous chez le médecin en même temps qu’un de vos proches ? N’avez-vous jamais dit à votre médecin « Pendant que je suis là, est-ce que cela vous dérangerait d’examiner ceci ? » ?

Il arrive souvent que les patients s’attendent à ce que les médecins examinent d’autres membres de leur famille au cours de la même consultation. Les médecins font alors face au dilemme suivant : soit ils risquent d’offenser le patient en refusant la demande avec délicatesse et diplomatie (et ainsi risquer de ne pas diagnostiquer une maladie grave), soit ils courent le risque d’accuser davantage de retard sur l’horaire et faire attendre les gens.

Généralement ils font un peu des deux, selon les circonstances.

L’attente chez le médecin : il n’y a pas forcément de coupable

La météo, la circulation et les transports en commun sont aussi d’autres facteurs qui peuvent avoir un effet dévastateur sur l’attente chez le médecin. Si plusieurs personnes arrivent plus d’une dizaine de minutes en retard à leur rendez-vous en raison d’une tempête de neige, d’un accident sur la route ou d’un problème de métro, ils passeront plus tard dans la journée, ce qui repousse les autres rendez-vous et cause des retards jusqu’à la fin de la journée. Le temps d’attente de tous les patients se trouve ainsi augmenté.

Enfin les urgences de traitement, les problèmes administratifs ou encore les oublis d’annulation de rendez-vous de la part des patients sont d’autres problèmes auxquels est confronté un médecin.

Finalement, le temps d’attente chez le médecin est un fait connu de tous et qui n’est sûrement pas de la faute du docteur. Prenez votre mal en patience et faites votre possible pour faciliter la vie de votre médecin.

Si vous ne savez pas quoi faire pendant l’attente chez le médecin, un peu de lecture devrait vous aider à passer le temps : profitez-en pour découvrir les dernières tendances de la voiture électrique, les conséquences du terrorisme sur le tourisme français et toute l’histoire entre le sport et la mode.

Dès 1834, le premier véhicule électrique est apparu, un train miniature conçu et construit par Thomas Davenport, forgeron et inventeur américain. Depuis, l’histoire de la voiture électrique n’a cessé de grandir et d’offrir de nombreuses opportunités. Rapidement dépassée par la voiture à moteur à essence, la voiture électrique devient actuellement de plus en plus tendance. Les tendances de la voiture électrique prouvent qu’elle devrait rapidement prendre la place de la voiture à essence.

Les derniers modèles de voiture électrique

Quand on parle d’automobile, les passionnés veulent d’abord qu’on leur présente les nouveaux modèles en vogue. Et lors du dernier mondial de l’automobile de Paris qui a fermé ses portes le 16 octobre dernier, la voiture électrique était particulièrement tendance. Pour l’instant, la voiture électrique ne représente que 0,5% des ventes en Europe mais les constructeurs étant bousculés par le « Dieselgate » lancé par l’affaire Volkswagen, ils ont présenté leurs derniers modèles de voitures électriques.

Et le premier concerné est bien sûr Volkswagen qui a présenté son concept Car I.D, « le nouveau cool ». Mercedes a présenté son concept car EQ pour « Intelligence Électrique » en annonçant que d’ici 2025, 15% à 20% des ventes du géant allemand seront des voitures électriques. BMW n’a pas dévoilé de grandes nouveautés dans l’électrique mais sa BMW i-3 est toujours aussi tendance sur le marché des voitures électriques.

Comment parler des dernières tendances des voitures électriques sans évoquer Tesla ? Lors du mondial de l’automobile, Tesla a annoncé la couleur avec sa version P100D de ses Model S et Model X avec plus de 613 kilomètres d’autonomie. Les Français n’ont pas à rougir puisque Renault-Nissan a déclaré avoir franchi le cap des 400km d’autonomie avec la Zoé, que vous pouvez acquérir pour 7 fois moins cher que les modèles Tesla. Tesla avoue quand même avoir déjà dépassé les 400 000 précommandes pour son Model 3 qui sortira fin 2017.

UberGreen : même Uber suit la tendance électrique

Le géant du service de transport via applications mobiles n’a pas finit d’être un précurseur des nouvelles tendances. Présenté en 2016, UberGreen permet de commander des voitures électriques ou hybrides au même prix qu’un UberX. Dans l’intérêt de réduire les émissions de CO2 et de lutter contre la pollution dans nos villes, Uber a déjà plus d’un millier de véhicules verts disponibles depuis l’application.

Alors si vous souhaitez consommer entre 20 à 80% de CO2 en moins qu’une voiture essence ou diesel, UberGreen est la solution pour vous. Que vous habitiez à Paris, en Afrique du Sud ou au Portugal, cette option est déjà disponible alors n’attendez plus ! Des villes comme Londres, New York et San Francisco ont déjà une flotte de véhicules hybrides et électriques mais il faudra attendre encore quelques temps avant qu’UberGreen ne soit pleinement disponible.

Quand les villes se mettent à l’heure de la voiture électrique

De nombreuses grandes villes se sont mises à la tendance des voitures électriques. Il y a quelques années, il était souvent difficile de trouver des bornes électriques pour recharger sa voiture. Aujourd’hui, de plus en plus de villes sont en faveur des voitures électriques ou hybrides et proposent de nombreuses bornes.

Au Québec, la filiale Circuit Électrique d’Hyrdro-Québec annonce qu’elle multipliera par dix son réseau de bornes électriques actuel d’ici 2020. Et nos amis d’Outre-Atlantique ne s’arrêtent pas là puisque les zones d’autoroutes dédiées aux Carpool sont aussi ouvertes aux véhicules électriques. Certaines villes comme Montréal proposent même de louer des voitures électriques.

Conclusion

Vous n’avez pas encore pensé à tester les voitures électriques ? Il est temps de se mettre à l’heure de cette nouvelle tendance qui ne devrait pas cesser de se répandre et de se développer dans les années à venir.